Le Backloop: Nico Warembourg s’entretient avec Stéphane Krause

Le backloop est une figure importante dans le répertoire du wave rider, compétiteur ou non. Dans leur entretien, Stéphane Krause interroge et pousse Nicolas Warembourg à décrire de manière précise ses actions, ses repères lors de la réalisation de cette figure de saut: plein d’infos intéressantes pour apprendre et se perfectionner au backloop. 

Selon toi, quelles sont les meilleures conditions pour faire des backloops ?

Orientation du vent pas le plus important, avant tout il faut des vagues bien raides, environ 1 m minimum, 20-25 nœuds de vent et ne pas être surtoilé.

C’est pas plus simple avec un vent side, side on ? non pas forcément, parce que pour moi le plus important c’est de repérer l’orientation du vent, la phase la plus importante c’est la montée face au vent.

On peut penser qu’une partie de la rotation est effectuée lors de l’appel en side on, donc du coup c’est plus facile ? oui c’est vrai parce que ça te place face au vent, mais pour réussir le backloop, il ne faut pas se le représenter comme une rotation mais plutôt comme une parabole.

Lorsque tu remontes face à la vague, qu’est-ce que tu regardes ? je cherche un pic très raide. 

A quel moment prends-tu la décision de faire un backloop ?dès le début du bord, je pars du bord, je cherche un pic.

C’est donc que ton regard se porte loin ? oui je peux très bien aller chercher un pic très loin sous le vent si je vois qu’il n’y a rien devant.

Tu abats pour prendre de la vitesse ? oui j’essaye de prendre un max de vitesse avant d’attaquer la vague.

As-tu une trajectoire particulière avant la vague ? non l’objectif est uniquement prendre le pic avec le max de vitesse.

Dans ta tête qu’est-ce qui se passe à ce moment-là ? J’évalue la hauteur de la vague, et en fonction de ma vitesse, j’anticipe la hauteur de mon saut. Par exemple, si c’est une petite vague, je ne vais pas beaucoup monter, je devrais alors déclencher la rotation assez vite. Dans le cas contraire, la phase de montée sera assez longue donc attendre pour envoyer la rotation.

Ça veut dire que tu visualises ton saut avant ? longtemps avant ? non juste avant la vague. J’ai mes phases de saut dans ma tête : je me dis, « impulsion tonique, position très groupée, wish prêt du corps et venir mettre la carène face au vent dans la montée ; et regard vers l’eau, vers le point d’impact et dans la phase de descente ne pas se déconcentrer, regarder l’eau, venir mettre le corps sur le bras arrière pour avoir le matos devant soi à la réception. Et au moment de l’atterissage un coup de rein en arrière pour se redresser. »

Tu penses à tout ça avant l’impulsion!? oui sur le bord avant d’arriver sur la vague.

Est-ce que tu as des actions particulières avant l’impulsion ? non j’essaye juste de garder ma vitesse et concentration sur le pic.

Décrochement bouts de harnais ? juste en bas de la vague.

Lors de l’impulsion, quelles actions pour monter haut ? au moment de l’impulsion j’ouvre légèrement la voile pour border ensuite très fort en sortie de vague et je me groupe à l’envol.

Qu’est-ce qui te permet de dire, là je vais aller haut ? c’est la sensation de vitesse à l’impact.

Est-ce qu’il y a des moments où tu as besoin de réguler ? si je suis sur une très grosse vague ou que je vois qu’il y a une très grosse vague derrière, j’essaye de ralentir ma vitesse pour ne pas aller trop haut.

Qu’est-ce qui te permet de diminuer alors la hauteur ? je suis moins tonique et un peu plus choqué pour éviter de monter.

Tu dis lorsque tu montes tu te groupes… explique-moi plus précisément…La jambe arrière fléchie sous les fesses, les bras fléchis au max, le wish prêt du corps.

Ce fléchissement il a lieu dès que tu quittes la vague ? oui.

 
 
 

Nicolas Warembourg Backloop

 

Et c’est donc ça qui va te permettre de monter ?  je sais pas trop, ça va me servir plus pour la phase de descente en fait, ça te permet de… oui de monter parce que si tu es détendu de partout tu monteras pas.

Ne pas être fléchi ne veut pas dire forcément être détendu !  non si je dois me le représenter, l’idée c’est de monter le plus possible, alors je regroupe le plus possible pour monter haut.

Là tu es déjà carène face au vent ? oui.

Donc tu as déjà eu une action d’auloffée ? pas forcément, ça va dépendre de l’orientation du vent. Un des points clés du backloop, c’est que la montée doit se faire face au vent. Donc en fonction de l’orientation, tu lofes plus ou moins lors de l’impulsion, exemple « side on » tu as moins à lofer que side.

Est-ce que tu continue l’auloffée en l’air ou pas ? oui sur du vent side side off, tu continues à lofer lors de la phase de montée.

Mains sur le wish ? position normale.

Est-ce que tu peux me décrire ce que tu ressens dans les bras, les jambes ? je ne sens pas de pression particulière, le pied arrière un peu lourd pour garder le flotteur sous la jambe arrière.

Ensuite ? quand je sens que je perds de la vitesse, juste avant l’apogée du saut, je tourne la tête vers l’eau, pour identifier le point d’impact. Le fait de tourner la tête vers l’eau, ça va emmener ma ligne d’épaule vers la zone de réception et l’ensemble va suivre.

Avant de tourner la tête, vers où ton regard est-il dirigé? vers le ciel devant moi.

Tu penses à quoi ? je pense à la hauteur et à la réception.

…à la hauteur, comment tu évalues ? c’est difficile à faire, à deux trois mètres près !

… tu penses à la réception ? je pense à la phase de descente et réception.

Tu te dis quoi ?  de rester absolument groupé, garder le regard fixe vers le point d’impact et placer le matos devant moi.

 
 
 

Nicolas Warembourg Backloop

 

Tu as le temps de penser à tout ça ? oui j’essaye, c’est pas évident mais j’essaye.

Comment tu agis sur le matos lors de la descente ?  à la descente, j’essaye de placer le matos devant moi, en reculant le poids de mon corps vers le bras arrière.

La rotation continue ? non c’est la phase de descente, la rotation a déjà eu lieu en haut lors de la rotation de la tête. L’idée c’est que la phase de descente soit dos au vent.

Ta voile est bordée, donc tu n’as plus de pression dans la voile ? non

A quel moment tu reprends de la pression ? Tu n’en reprends pas, parce que tu as le corps en arrière, ça verrouille la voile.

L’atterrissage va se faire en vent arrière alors ? Tout à fait ! Au moment de l’atterrissage le matos est devant soi et l’idée est de rentrer dans l’eau en piqué, en « nose dive », et en même temps venir se pencher vers l’arrière pour éviter de partir vers l’avant. Le dernier quart de la rotation s’effectue à ce moment-là pour venir se placer vent de travers.

La phase de descente est assez passive alors en terme d’action ? Tu te recules et tu laisses descendre, ma seule préoccupation c’est le regard vers l’impact.

 
 
 

Nicolas Warembourg Backloop

 

Tu serres davantage les mains sur ton wish ? oui parce que la réception peut-être violente, donc j’essaye de forcer, d’avoir le corps gainé pour résister à la pression de l’impact.

Comment tu gères ce dernier quart de rotation ? il se fait dans l’eau.

Tu pousses sur la jambes arrière pour lofer ? non je replace mon gréement en vent de travers.

Tu choques ? oui j’ouvre la voile pour revenir placer la voile, me rééquilibrer et éviter de me faire embarquer vers l’avant.

Pendant le mouvement as-tu des moments où tu as des régulations particulières ? oui pendant la phase de montée : par exemple, si je sens que je ne suis pas face au vent je joue avec la voile en bordant-choquant pour essayer de gagner les degrés qui me manquent.

Si la rotation est trop rapide ? je lâche le matos !

ça ne se rattrape pas ? non c’est un peu dangereux. Le risque c’est d’atterrir à plat et c’est là que tu te fais mal. Il y a un autre cas de figure où je régule : si je viens frapper la vague trop tard, donc elle m’envoie un peu trop vers l’arrière : au moment de la phase de descente, j’essaye alors de me reculer encore plus sur l’arrière pour redresser le matos et récupérer le bon axe de descente.

Le cas d’un backloop faible hauteur ? il faut pas attendre, il faut envoyer tout de suite la rotation au sortir de la vague.

Le backloop sera un peu plus à plat ? non sinon pour moi ce n’est pas un backloop !

C’est quoi alors ? je sais pas, c’est un faux backloop ! Il faut qu’il y ait une phase verticale de montée, c’est ça un beau backloop !

Si tu t’aperçois que ça ne monte pas, tu changes de projet ? oui, je ne déclenche pas, je reste en high jump…

Merci Nico.

Pour aller plus loin dans l’analyse du backloop de Nico et pour des conseils pour l’entraînement, http://skrause.wordpress.com

Un commentaire

  1. à moi la cllinic de juillet!!!


Comments RSS TrackBack Identifier URI

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

  • Entrez votre adresse email pour recevoir les notifications de nouveaux articles

    Rejoignez 33 autres abonnés

  • Catégories