Clément Morandière vice champion de France jeune speedsail

Clément Morandière spécialiste speedsail, termine vice champion de France jeune de speedsail. Le championnat de France jeune s’est déroulé à la Barre de Mont en Vendée, du 23 au 25 avril. Clément nous fait un résumé particulièrement complet.

(Copyright photos Romuald Penard)

« Vendredi 15h départ,

le choix du matos est simple: on prend tout et on avisera sur place, vu la météo, les grandes voiles seront de la partie!

Le proto a été repris à la dernière minute par Arnaud Dumortier avec qui je l’ai conçue puis assemblée; la chute a été alourdie avec un renfort kevlar, le creux modifié, le point d’écoute est enfin déterminé.. reste a voir ce que cela donne sur la plage!

Arrivé le soir, on monte les tentes, là je sens que ça va être ambiance vielle école pendant 3 jours, passons… Les nuits seront des combats avec les moustiques, le froid et l’humidité sans oublier les cailloux au sol ayant oublié mon matelas!

Samedi l’arrivée sur le spot… Pétole! je sors la voile « magique » et ma racing blade 7.8 de slalom, histoire de faire parler sur le parking…

Après une bonne heure d’attente sur la plage, la direction de course envoie les promos, le vent est juste (4ms réglementaire) mais la plage est plus que collante, après un faux départ et une manche courue, nous, les speedsails, entrons en piste, le vent est établi autour de 10nds soit 5ms. ça sera la voile proto! après quelques bords de réglage je sens tout de suite que les modifs sont les bonnes: le cap est impressionnant et la tenue du profil idéale!

Clément Morandière

Top départ de la manche je pars 1 et fonce à la bouée au vent, 300m avant cette dernière ma roue avant fait un grand boom, s’ensuit des bruits étranges, je comprends qu’un truc ne va pas, je perds en vitesse et surtout en cap. Tant pis! je me fais doubler, puis entame le bord de largue, l’objectif immédiat et de rouler le plus vite possible et de garder de la distance avec les suivants afin de pouvoir changer de roue sans perdre trop de places.. Au portant,  je fais signe à Julian (le coach) de me préparer une roue pour le prochain passage, bord suivant je m’arrete mais je n’ai pas suffisamment d’avance pour changer ma roue sans perdre trop de places, je ferai mon arrêt au stand le tour suivant, une fois ma roue changée, l’objectif est de rattraper Thomas, le premier, mais l’écart est trop important… une manche de 2! ça commence pas trop mal, j’ai de la vitesse et du cap, idéal pour ce type de parcours au louvoyage.

Clément Morandière, arrêt au stand!

S’en suit deux manches de slalom où je manque mes départs et mes phases de relance, la voile n’a pas encore assez de puissance pour s’extraire rapidement du paquet… Fin de la journée je suis 4 au général à 2 points du 3eme et du second.

Dimanche..

pétole à l’arrivée, je grée toujours la voile proto en sachant que le thermique fera son arrivée comme la veille!

2 manches ce jour: une de 2 où cette fois-ci c’est la sangle de la boucle de harnais qui me fait défaut, il manque 10m à l’arrivée pour que je fasse 1. Ma vitesse m’impressionne de plus en plus la voile est très rapide mais surtout stable à haute vitesse, je peux donc attaquer sereinement!

La manche suivante après un départ canon je reste au combat avec Thomas tout au long de la manche en ayant toujours un peu d’avance, sur le dernier bord de près je fais une énorme erreur de lecture de terrain et passe dans une zone de mou, je perds ma place de leader. A cet instant, je sais qu’il reste 3min et un bord de portant pour tout donner! une fois la bouée passée je me lance à la poursuite de mon adversaire, le vent mollit et tourne légèrement, je commence donc à pomper de toute mes forces pour revenir sur lui.. Au milieu du bord je suis à 5m derrière, j’arrive à prendre de la vitesse, je double au vent! me voila premier, reste 300m à tenir au pomping avec la main en sang! J’empeche Thomas de doubler au vent en fermant la porte! je passe 1 à la ligne d’arrivée!!! satisfaction donc!

Clément Morandière

Le soir, je suis 2 au général à 3 points du premier, le 3eme et le 4eme sont à deux points derrière moi… Autrement dit, rien n’est perdu ni gagné pour être premier il faudra faire 2 manches de 1er le lendemain.

Lundi…

Pétole au reveil, arrivé sur la plage c’est toujours pareil thermique, plage collante… seule difference aujourd’hui nous serons plus au sud, la plage semble plus dur et sèche. Au briefing on nous annonce qu’il n’y aura qu’une seule manche aujourd’hui. L’objectif est de faire premier ou deuxieme pour conforter ma place de second. Je fais deux à l’unique manche du jour, j’aurais pu faire un, si je n’avais pas loupé ma relance et mon virement à la première bouée… tant pis!

Je fais donc 2 au général, l’objectif est atteint! l’année prochaine objectif le titre! Voila donc, au final, belle bagarre, bonne ambiance!

Je tiens à remercier Arnaud en premier lieu qui a réussi à transformer le proto en voile à gagner en un temps record, mais aussi la ligue Aquitaine de Char, le CDCV 17, Julian et Thierry qui m’ont bien suivi tout au long du championnat, mon club: LATITUDE CHAR A VOILE, Sam et Alex du club qui m’ont organisé le déplacement et qui suivaient à distance le championnat, Stéphane Krause le team manager entraineur qui m’a aussi beaucoup aidé sur le plan mental et la préparation physique avant et pendant le championnat. Ainsi que mes partenaires :

Neway Royan, Loft sails, Starboard, Starvoiles

Merci encore à vous! A bientot sur les plages!

Podium (c) Romuald Penard

  • Entrez votre adresse email pour recevoir les notifications de nouveaux articles

    Rejoignez 33 autres abonnés

  • Catégories